exercice de Jeudi soir, j’avais oublié d’écrire ma leçon lol!

 
   
LOL Je me marre car d’habitude quand je rentre du cheval j’écris toujours mes cours de façon à pouvoir m’en resservir plus tard quand j’aurais mon propre cheval mais là LOL j’ai carrement oublié cette fois-ci car j’ai eu beaucoup de choses à faire, j’ai de nouveaux projets ect….
 
Exercice de Jeudi soir= travail du galop en ligne droite sur un pied demandé par le moniteur.
Chacun passe à son tour et le moniteur nous demande "Toi Céline tu partiras sur le pied droit" par exemple, ect… le tour suivant je devrais alors partir sur le pied gauche. ect….
 
Tout d’abord nous avons fait la détente au pas 15 à 20 minutes, puis on a fait un peu de "nez à la botte" pour assouplir l’encolure de nos chevaux puis nous sommes passés au trot des 2 cotés puis on est repassés au pas, détente pour les chevaux merci. Puis enfin on est passés par petits groupes, la carrière forme un 8 de chiffre en son entier, si on le divise en 2 on a 2 cercles séparés = 2 groupes de cavaliers: le premier groupe travaille sur le 1er cercle et le 2eme sur l’autre cercle dans des directions opposées si l’un est piste à main gauche, l’autre sera piste à main droite pendant ce moment là = consigne de sécurité.
 
Notre groupe = 8 cavaliers = 3+3+2 logiquement eh bien lol! on est passés d’abord par 3 puis ensuite sont passés les 3 autres et enfin les 2 autres derniers. Au galop, le cheval doit etre suffisement en avant = rassemblé ce qui ne veux pas dire aller à toute vitesse, le cheval doit avancer suffisement pour bien engager, s’il se tord ou traine des postérieurs, si le galop se veut lourd, que le cheval résiste, c’est négatif, il faut alors avancer sa main et "bumper" avec ses jambes davantage.
 
 
Que veut dire "bumper"?
 
"Bumper " signifie chez nous en équitation western qu’on fait battre souplement les molets en meme temps contre le corps du cheval = on reste assis mais on donne du rythme avec les molets pas avec les éperons svp!
On bumpe souvent au galop pour les autres allures on serre plus les jambes pour donner de l’impulsion, éventuellement, l’éperon est là pour rappeller au cheval qu’il faut avancer si le message n’a pas été compris mais l’éperon est une aide et non une punition je me dois de l’écrire en rouge car tous les gens qui sont violents avec les chevaux devraient en avoir honte!!!!!!!
 
Si notre moniteur nous voit faire un acte de violence à notre cheval, en général il nous fait descendre de celui-ci et il a bien raison.
 
Si on bumpe avec les jambes pour donner du rythme au cheval, alors on doit aussi libérer son avant-main, les renes ne compriment pas la bouche du cheval elle sont souples mais de longueur suffisante de manière à ce que le cheval soit libre de galoper librement mais on doit quand meme avoir le contact de la direction (neck rein) dans les tournants, pouvoir ralentir si le cheval va trop vite (on lève légèrement la main vers l’avant ce qui agit sur les branches du mors à levier et exerce une petite pression dans la bouche) ensuite on relache et le cheval doit en principe se tenir de lui meme.
 
Si après quelques répétitions le cheval prend toujours la main, on repasse au pas vers l’intérieur de la carrière afin de ne pas géner les autres cavaliers déja au galop sur la piste et on arrete le cheval puis on le fait reculer, pourquoi le reculer? Parce que le reculer signifie "inconfort" chez le cheval car celà n’est pas naturel pour lui de le faire. Or comme le cheval nous a mis dans une situation d’inconfort, on a agit en lui disant "ça suffit, tu n’avais pas à faire celà." On pense en général celà mais on agit avec douceur:
 
la bonne attitude quand on fait reculer un cheval est de ramener un peu les renes vers soi et d’ouvrir les jambes de chaque coté pour laisser le cheval libre de son mouvement vers l’arrière, ne pas arracher la bouche au cheval et contenir ses émotions si on est énervé. Celà peut parfois arriver mais l’agressivité ou la colère trop forte ne sont pas les bienvenues en équitation western.
Oui, on peut se facher mais en douceur, remettre le cheval en avant par exemple, l’inciter à repartir avec nous et dès que ca ne va pas, lui montrer, il n’est pas censé deviner tout ce qui nous passe par la tete.
 
J’ai fait une expérience Jeudi dernier, je montais Bonnie, la jument peureuse qui prend peur à la moindre vue d’un plot, et qui a tendance à tester ses cavaliers.
 
Eh bien, Bonnie qui n’était pas sortie depuis hier était en pleine forme je dois l’avouer car j’ai eu le droit à un galop bien en forme que j’ai du un peu maitriser. Aussi ensuite elle a essayé de me tester au milieu de la scéance, elle a du voir que j’avais un peu des problèmes avec ma longueur de renes, j’ai tendance parfois à ne pas bien savoir me servir de la "Neick rein".
Sur plusieurs tours elle a braquée son encolure enroulée vers l’intérieur du manège pour marcher en crabe, "non" je lui ai dit en agissant "Non, Bonnie je ne t’ai pas demandé de mettre ta tete vers l’intérieur et regarde moi ça tu te tiens tout de travers!"
J’ai remis une petite pression de renes et poussé ses épaules pour la remettre sur la piste, une, deux, trois, quatre fois ok, elle semble avoir compris puis je relache et peu de temps après elle recommence ect… rien à faire, le moniteur me donne des conseils, je corrige mes erreurs et la jument continue. Là j’ai du l’amener au centre de la carrière et la faire reculer pour lui dire que "tu vas m’obéir, c’est pas ça qui fallait faire, essaye de comprendre un peu"  là je la fais reculer mais tout doucement sans aucune brutalité dans le moindre de mes gestes, je pensais pourtant qu’il fallait insister beaucoup sur la correction mais j’ai voulu tester autrement la chose sur cette jument qui réagis au quart de tour à la moindre pression, on reprend la piste et cette fois c’est gagné, elle a pigé elle finit meme par tenir mieux sa piste au galop, je ressens enfin des efforts de sa part.
 
J’en déduis qu’il faut apprendre à s’adapter à la sensibilité de chaque cheval.
Et surtout il faut que j’arrete quand je suis à deux mains d’avoir une rene plus courte que l’autre grrrr!!!!!!
 
 
 
Suite de l’exercice:
 
les autres cavaliers repassent, on fait la meme chose dans l’autre sens et le moniteur ne fait que nous répéter qu’il faut qu’on arrete de ne pas faire confiance à nos chevaux qu’il ne pourraient pas nous faire confiance si on les laisse pas essayer de faire l’exercice.
 
"Relachez leur la bouche, ne tirez par sur vos renes après vous vous plaignez que vos chevaux sont déboussolés, vous donnez des jambes et vous leur tirez sur la bouche en meme temps c’est normal qu’ils n’y comprennent plus rien vos pauvres chevaux!"
 
On doit "guider le cheval" avec le contact de la rene d’encolure (on tient les renes dans une seule main) "neck rein" c’est une rene d’appui, elle doit venir en contact léger contre l’encolure du cheval, elle forme une petite pression et de l’autre coté la rene s’ouvre, il va falloir que je me renseigne davantage sur la neck rein car je connais un tout petit peu son utilisation et ça m’agace de mal savoir m’en servir, je vais devoir redemander des conseils car à chaque fois, les chevaux se chargent de me le rappeller LOL.
 
Eh oui les chevaux sont aussi nos alliés pour progresser dans le sens ou "ca ne va pas" lorsqu’ils agissent dans ce sens celà peut aussi etre signe que notre technique est à revoir et non pas nécessairement que le cheval veut etre le dominant comme beaucoup penseraient.
Parfois une amélioration dans la technique est formidable, ça change tout.
 
Je vais vous dire, depuis que j’ai améliorer un peu ma technique comme par hasard LOL les chevaux se détendent + avec moi car je suis plus à l’aise moi aussi et ils comprennent mieux l’exercice que je leur demande : ça fait 2 choses
 
 
Bref, vous allez me dire que je parle trop LOL
 
suite:
 

Exercice du placé:
 
tenir à deux mains au pas le cheval le plus droit possible sur la piste, plus le cheval est droit, plus le placé est réussi. On vient donner de l’impulsion avec ses jambes que l’on comprime un peu plus tout en prenant nos renes à 2 mains qui doivent etre ajustées et écartées un peu au dessus du garot, elles doivent rester fixes et ne pas tirer dans la bouche du cheval ,elles sont en contact mais c’est le cheval de lui meme qui va venir se poser contre le mors, arrondir son encolure. Pour celà il faudra adapter la pression de ses jambes à celle de ses mains, il faut suffisement de pression afin que le cheval vienne rassembler engage bien derriere ses postérieurs et vienne s’appuyer sur le mors devant, il pourra alors muscler son dos ce qui est le but de l’exercice, quand au cavalier, il doit se grandir dans sa selle, se tenir droit avec les mains fixes tout en gardant un accompagnement régulier avec ses aides.
2 tours, on relache= on marche au pas normalement on ne fait plus le "placé" puis "roll back" on passe dans l’autre sens du manège
idem exercice au petit trot avec le placé, puis on relache.
 
détente au pas on cesse le placé, le cheval récupère.

Suite: déplacé des hanches dans les 2 sens de la carrière:
 
tete du cheval lègèrement à l’intérieur du manège, épaules et tete du coté de la piste, hanches vers l’intérieur (le cheval doit etre "en banane") on travaille à 2 mains, la jambe extérieure se trouve au niveau des hanches du cheval, elle les pousse énergiquement (pression à adapter en fonction de la sensibilité du cheval monté) l’autre jambe (intérieure) est à la sangle, elle ne bouge pas ou éventuellement donne un peu d’impulsion en se contractant, on oriente légèrement la tete du cheval vers l’intérieur du manège mais on ne le plie pas trop non plus, le déplacement est transversal, ce sont les hanches du cheval ici qui travaillent le plus, celà aide le cheval à s’assouplir à ce niveau là. La jambe intérieure à la sangle permet au cheval de maintenir sa trajectoire.
 
 
Je suis incapable à l’heure actuelle de donner une vraie leçon à des gens, j’écris ce que je retiens de mes leçons d’équitation, je ne suis pas monitrice, donc il doit surement y avoir des erreurs dans ce que j’écris bien que je retienne du mieux ce que je peux de ce que me dit mon moniteur.
 
Lol! mieux vaut comprendre un peu que rien du tout
 
 
Exercice suivant: départ au galop en ligne droite sur le pied gauche ou droit demandé par le moniteur:
 
A la queue leuleu passage au galop, 2 plots délimitent la carrière de chaque coté sur la largeur, on continue après les plots, au moment du passage des cones, le cheval doit maintenir son galop sur le pied demandé au départ.
 
Le galop ne doit pas etre précipité, la demande sur le pied droit ou gauche se fait à l’avance, on déplace au pas les hanches du cheval pour lui indiquer le départ =pied droit ou pied gauche memes aides que pour le déplacement des hanches qu’on a fait précédement.
pour un galop sur le pied gauche en ligne droite: on reste au pas: on pousse les hanches du cheval avec la jambe droite, les hanches se déplacent vers la gauche et la jambe intérieure reste à la sangle en meme temps que j’incurve un peu la tete de mon cheval vers la gauche, au moment du départ au galop je maintient les memes aides mais je donne une petite impulsion avec mes jambes toujours placées pareil je comprime un petit peu, une légère pression suffit et en meme temps que l’action de mes jambes, je donne une petite impulsion avec ma rene gauche qui confirme la direction que le cheval doit prendre.
On accorde les aides.
 
pour le galop sur le pied droit, inverser les aides.
 
arrivés à l’autre bout de la ligne, repasser au pas puis marcher sur le coté pour rejoindre la file, on fait 2 passage ou éventuellement 3 mais les chevaux on assez travaillé, on reprend le pas et on marche dans toute la carrière pour que les muscles de nos chevaux se relaxent après l’effort.
 
Et oui on fait des scéances de 2 heures entrecoupées bien sur de nombreuses pauses ou le moniteur nous réunis après chaque exercice, exemple: détente pas trot galop … pause… il explique l’autre exercice, on l’execute puis pause… ect….

 
Les pauses sont importantes repasser au pas aussi après chaque exercice, le cheval a besoin de récupérer entre chaque exercice.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Publicités
Published in: on 26 novembre 2006 at 22 h 07 min  Comments (1)  

The URI to TrackBack this entry is: https://celineswesternlife.wordpress.com/2006/11/26/exercice-de-jeudi-soir-javais-oublie-decrire-ma-lecon-lol/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. merci pour ce tres beau site , merci de me permettre de trouver de la musique country que j\’aime beaucou et les album photos sur les western j\’adore . J\’éspére que tu acceptera mon invitation à devenir une amie . je te souhaite une bonne journée à bietôt céline bonne journée patrick


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :