exercice du déplacement des épaules et de l’appuyer

 
   
 
 Ce soir, nous avons revu "l’appuyer" qui fait partie des exercices d’équitation western:
 
Après avoir détendu nos chevaux aux 3 allures , je crois que je n’ai plus besoin de vous redire comment on travaille nos chevaux au début de la scéance tant je l’ai répété ceci dit si quelqu’un souhaite que je le rapelle, je le rapellerais mais pour moi c’est devenu un tel automatisme que je n’ai plus besoin de le noter puisque c’est à chaque fois de cette manière que l’on procède au début de chaque scéance. Bon là en plus, nous avons du bien reprendre les chevaux car ils n’avaient pas été montés depuis une semaine car le prof était partit en vacances. Il nous a donc laissé le choix de les retravailler à notre manière: soit on les longe si on sent qu’ils sont trop chauds c’est à dire qu’on risque d’avoir une série de "coup de fesses" de la part du cheval ou qu’ils seraient tellement en hyper forme qu’il ne pourrait alors faire les exercices dans le calme, soit c’est ok et on ressent qu’on peut les monter sans avoir à les longer avant.
 
Au début on le voit au comportement du cheval, si avant de le mettre en carrière il est excité ou non (envie de se défouler) ou en commençant à le monter en carrière ( le moniteur nous conseille de les monter pendant un ou deux tours de carrière et c’est à ce moment là qu’on ressent dans leur comportement s’ils ont besoin d’etre longés ou non.
 
Note: pendant la détente au pas, bien penser à faire l’exercice du "nez à la botte" qui consiste à assouplir l’encolure du cheval et qui assouplit un peu également les épaules puisqu’il travaille sur un cercle de 3 mètres et celà les fait travailler.
 
Après la détente aux 3 allures, repasser un peu au pas puis faire l’exercice du déplacement des épaules:
 
   Se mettre sur un cercle de 3 mètres, marcher normalement tout en mettant son cheval un peu en avant: détendre les renes sans trop les laisser flotter non plus en les plaçant légèrement vers le haut pour libérer l’avant-main du cheval en l’accompagnant avec la voix si besoin (claquement de la langue, plusieurs click et non un double "click" qu’on utilise pour le trot, attention à ne pas faire mélanger les 2 au cheval!.)
 
Orienter la tete du cheval vers l’extérieur du cercle en faisant une légère rene d’ouverture, celle-ci porte légèrement vers l’arrière en diagonale vers la corne de la selle sans tirer mais en l’ajustant un peu, elle tend à plus travailler que la rene intérieure (insister sur celle-ci plus qu’avec la rene intérieure), l’autre rene, intérieure s’ouvre vers l’intérieur du cercle, on pousse les épaules vers l’intérieur du cercle avec la jambe extérieure placée à la sangle. Avec ces 2 actions de mains provoquées par les renes, plus l’appui de la jambe extérieure, le cheval déplace ses épaules vers l’intérieur du cercle et sa tete doit etre légèrement (je dis légèrement car il ne faut pas "plier" le cheval = ne pas exercer un trop gros pli de l’encolure, celà lui ferait mal!) les actions des mains et celles des jambes se complètent elles marchent ensemble et il est important de trouver une bonne coordination entre les mains et les jambes = par exemple, je ne tire pas sur les renes en demandant à mon cheval d’avancer: ici je vais devoir avoir autant de souplesse dans mes mains que dans mes jambes car si je pousse trop mon cheval avec ma jambe extérieure alors que j’agis bien souplement dans mes mains c’est pas gagné l’action des mains me servent alors plus à rien puisque la pression la plus importante qu’on exercera sera alors celle avec les jambes donc le cheval se concentrera dessus et au final j’obtiendrais un cheval qui me coupera mon cercle grrrr!!!!!
Puisque le mieux est d’agir en souplesse (selon notre méthode ici au club, après chacun sa technique) alors il vaut mieux tout miser la-dessus.
 
Attention! si mon cheval ralentit, je "bumpe" avec la jambe intérieure ou je presse un peu mes mollets (ma technique lol!).
 
Ah oui au fait, je tiens à soutenir que chacun a sa technique en équitation western, chaque moniteur travaille differement moi, je vous fait part de ce que j’ai observé: le moniteur ainsi que de bons cavaliers ainsi que de mon expérience en grosse partie que j’ai avec les chevaux en les montant, j’observe le travail que l’on fait le cheval et moi, je retiens les cours qu’on nous enseigne et je les écris pour pouvoir me resservir des exercices.
Après la technique change selon les chevaux mais pour ce qui est "exercices d’assouplissements", "stops", "roll backs" , "spins" ou "départs au galop", ça s’apprends = technique au démarrage puis ça se complète avec la pratique. 
Ce n’est qu’un blog, c’est donc personnel, et ce n’est que mon expérience donc chacun sa méthode, moi j’écris ce que je retiens de mes cours de 4 heures par semaine (je n’ai pas assez d’argent sinon bien sur, je monterai plus.) pour moi mais si ça vous interesse alors tant mieux.
 
Cet exercice de déplacement des épaules est fort utile pour assouplir celles du cheval. En effet tous les exercices d’assouplissements permettent au cheval d’etre plus fluide, d’entrainer les chevaux à faire les "roll back" (épaules que l’ont solicite), les "spins", une bonne souplesse sur le cercle, un bon controle des hanches et des épaules pour le trail également, ça ne sert pas que dans le reining mais aussi pour le trail. Enfin, en ce moment, nous travaillons surtout le reining, nous avons déja fait la partie "trail".
 
 
L’exercice de l’appuyer:
 
A quoi ça sert? Ca va aider mon cheval à assouplir ses épaules et ses hanches
 

Travail sur des diagonales de la carrière: "X" première diagonale puis l’autre. On marche sur une longueur puis on met les chevaux sur une diagonale, ceux-ci avancent // parellement au "pare-botte" qui constitue les barrières de la carrière, mon cheval doit suivre cette trajectoire sans dévier vers l’intérieur ou l’extérieur.

 
Durant cet exercice, j’effectue une action de déplacement des épaules du cheval (controle avec les mains) ainsi qu’avec la jambe extérieure pour celui des hanches. Epaules et hanches doivent se déplacer en se coordonnant = les unes ne doivent pas prendre d’avance sur les autres, en effet si j’ai du retard dans l’action de mes mains sur l’action de mes jambes mon cheval aura tendance à ne pas suivre la direction ou à etre trop lent (mon expérience).
 
 
Mon cheval doit etre un peu en avant, je place mes aides qui sont les mains et les jambes ainsi que mon assiette:
mes mains indiquent la direction à prendre mettons que je parte de ma diagonale droite vers la gauche en direction d’un peu avant le coin opposé du manège = une lettre après le milieu de la carrière. (LOL je sais, je devrais connaitre les lettres du manège par coeur!) en meme temps que je pousse les les hanches du cheval avec ma jambe extérieure, j’exerce une pression avec ma jambe extérieure au niveau des hanches de mon cheval et celui-ci est amené à fuir cette pression, je peux si je le souhaite me servir de mon éperon comme aide. (Wow! c’est technique ça me demande des efforts pour l’expliquer par écrit!).
Les hanches de mon cheval sont déplacées en direction de la diagonale qui s’oriente vers la gauche.
En meme temps que je controle les hanches de mon cheval, je demande à mon cheval de déplacer ses épaules en direction de cette meme diagonale = j’effectue une rene d’ouverture et je suis à 2 mains avec un mors à branche un "shank" car mon cheval a plus de 5 ans.
 
Petit rappel au sujet des embouchures:
 
pour les chevaux de moins de 5 ans: on monte avec un "Snaffle" un mors de filet avec une muserolle et une martingale: là je monte obligatoirement à 2 mains car je travaille un jeune cheval.
pour plus de 5 ans, je monte en mors de bride avec un "shank" qui fait partie de la catégorie "mors à branches) et là je dois monter à une seule main sauf pour l’entrainement, on se sert pour les exercices d’assouplissements me servir de nos 2 mains, mais en marche normale = pas, trot, galop, spins, roll backs on est à une seule main sauf si on n’est pas encore assez bon à une seule main là on montera à deux mains.
Par contre en ce qui concerne les concours, je n’ai pas de connaissances à ce sujet.
 
suite de l’exercice de l’appuyer:
 
alors que j’effectue une rene d’ouverture avec ma rene intérieure (je suis sur une diagonale orientée vers la gauche), je fais en meme temps une rene d’appui avec ma rene extérieure celle-ci vient exercer un contact contre l’encolure de mon cheval qui tend à fuir la pression du coté opposée ou celle-ci est posée, c’est comme si on fait l’essai sur soi meme si je touche avec mon doigt le coté droit de mon cou et bien j’ai tendance à déplacer celui-ci de l’autre coté et c’est pareil pour le cheval, mes 2 mains tendent à s’orienter vers l’intérieur du manège.
 
Tout en aillant une action dans les mains et dans les jambes que je dois moduler en fonction de la sensibilité du cheval et de façon à ce que celles-ci ne soit pas en retard: les épaules de mon cheval ne doivent pas prendre de retard sur ses hanches et vice-versa, je dois mettre suffisement mon cheval en avant afin qu’il avance fluidement dans la diagonale: j’exerce une pression avec les mollets, je peux claquer un peu la langue pour me servir de la voix (voix = aide naturelle tout comme les jambes, les mains ou l’assiette) ou je peux me servir d’une légère pression avec les éperons si mon cheval ne répond toujours pas ou alors je "bumpe" avec ma jambe intérieure.
 
 Quand le moniteur dit que le western c’est personnel, ça dépend un petit peu de la technique mais tout le reste = l’expérience = monter, monter et monter! Là pour ce qui concerne faire avancer le cheval = mon expérience. Après chacun a la sienne et un cheval réagis differement avec chaque cavalier et chacun de nous a sa propre méthode en équitation western et ça ne s’explique pas.
 
Après avoir fait la première diagonale, on marche puis on passe à l’autre, la diagonale oposée imaginons la carriere tel un rectangle situé à la verticale, on prend le coin supérieur droit qui forme une diagonale qui va de la droite vers la gauche, elle vient s’arreter une lettre après le manège.
 
La prochaine fois, je scannerai un dessin LOL!
 
Là c’est le meme travail que tout à l’heure à part qu’on inverse les aides puisque l’on change de direction
 
Ca m’a fait faire une petite révision. Désolée pour les fautes d’orthographes mais il est tard et je suis un peu fatiguée.
 
Céline
 
 
 
Published in: on 6 mars 2007 at 0 h 13 min  Comments (1)  

The URI to TrackBack this entry is: https://celineswesternlife.wordpress.com/2007/03/06/exercice-du-deplacement-des-epaules-et-de-lappuyer/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. Il se peut que vous n’ayez pas tout compris à ce que j’ai écris car je ne suis ni monitrice d’équitation western ni entraineur juste une cavalière. De plus je suis malentendante donc il arrive que j’ai pas bien compris certains exercices lors des cours d’équitation western que je prenais. N’en tenez pas rigueur;)

    Merci de votre compréhension. Mieux vaut demander à un moniteur d’équitation western qui saura beaucoup mieux vous expliquer;)

    Céline


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :