démonstration western a faire

 
 
 
   Ce soir, le cours m’a beaucoup plus car on devait faire une petite démonstration selon l’une des disciplines de l’équitation western tels que roping, trail, reining, ect…
Le but était de travailler en harmonie avec le cheval, d’etre avec lui et de ne pas faire de spectacle pour épater la galerie mais pour faire une représentation simplement pour montrer le travail qu’on avait envie de montrer avec son cheval.
 
Ce soir, j’ai sorti mon lasso, je pensais faire un petit slalom au trot renes longues mais un des hommes de mon groupe m’a demandé pourquoi je ne me servirais pas de mon lasso, alors je l’ai pris et le moniteur m’a donné une idée: "pourquoi tu ne roperais pas à coté de ton cheval, tu sais c’est une preuve de confiance." En effet, le cheval doit nous faire confiance pour accepter qu’on utilise le lasso à coté de lui ce qui pourrait le faire fuir.
 
Eh bien, Nixon a été d’un calme olympien, j’ai du un peu le rassurer au début car il reculait mais petit à petit dans les exercices préparatoires: on nous avait laissé 1/4 d’heure pour le préparer, j’ai réussis je ne sais pas comment, c’était magique, à entrer en communication avec lui, c’est du ressentit: j’ai parvenu en essayant de le rassurer de lui prouver qu’il pouvait me faire confiance, et je n’hésitais pas en échange de le récompenser au moindre effort de sa part par une caresse ou des gestes doux parce qu’il me donnait un peu de lui meme en échange, il a accepté de coopérer avec moi.
 
Je suis donc parvenue à ma grande surprise à pouvoir obtenir de lui, ça a pas été facile au début bien sur de pouvoir utiliser le lasso au dessus de sa tete et à coté de lui (bien sur je ne l’ai pas attrappé pour éviter de l’effrayer car le but de mon exercice était la mise en confiance et non la méfiance.)
 
Après, il s’est laissé faire lorsque j’ai ropé pour la première fois sur lui et oui je ne l’avais jamais fait avant, j’ai pu faire tournoyer mon lasso en l’air comme les cow-boys
 
Ce cheval je l’aime beaucoup, c’est mon meilleur ami, quand je suis sur son dos, j’oublie mon chagrin, mes soucis.
Si j’étais riche, je n’hésiterais pas une minute, je l’acheterais et le garderais pour la vie car j’aime trop sa présence, il m’apporte énormément, j’aime les chevaux et pour rien au monde je ne pourrais vivre sans eux.
 
J’ai fais des exercices simples mais je n’ai pas voulu bruler les étapes, j’avais envie de roper pour la première fois à cheval, je me sentais tellement à l’aise avec mon meilleur ami que j’aurais pu me mettre debout sur la selle et roper encore mais comme Nixon n’avait pas été préparé à celà et que moi je ne m’étais jamais mise debout sur une selle western, j’ai préféré en arreter là et me contenter de mes exercices.
 
A un moment durant l’entrainement avant la présentation, j’ai demandé à Nixon de me suivre et j’avais mon lasso dans ma main droite et je ne m’en servais pas, il se déplaçait quand j’allais en direction de ses hanches en me situant parrallelement à celles-ci, il tournait avec moi tout ça en douceur puis il me suivait un peu mais parfois, il s’arretait et ne voulait plus me suivre.
Dés que je me suis déplacée en parrallèle à son coté gauche en s’avançant vers celui-ci , il a tourné pour avancer et poser sa tete sur mon épaule alors là j’étais étonnée, je pensais que les chevaux n’aimaient pas travailler plus que ça avec les hommes mais c’est la première fois que alors que je travaille à pied avec un cheval dans une carrière, qu’un vienne s’avancer vers moi pour poser sa tete près de moi sans me pousser ni rien juste la poser délicatement.
 
Je suis heureuse, rien que ça m’a suffit pour passer une très bonne soirée ou nuit plutot, il est tard.
 
Les chevaux peuvent nous apporter des bonnes surprises
 
Bonne nuit à tous et à toutes,
 
Céline
 
 
 
 
Advertisements
Published in: on 9 mars 2007 at 0 h 49 min  Comments (1)  

The URI to TrackBack this entry is: https://celineswesternlife.wordpress.com/2007/03/09/demonstration-western-a-faire/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. "Pour parler à un cheval, il n\’y a pas besoin de mots. C\’est une étreinte charnelle qui alimente nos rêves"


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :