L’évolution du transport ferroviaire aux Etats-Unis de 1828 à 1914

 
                                                                                                

          
ci dessus: locomotive des années 1880 à Laramie
 
                                                                              source de l’image: http://trianglecranch.com/catalog/product_info.php?cPath=21_81&products_id=247
 
                               Voici un article très instructif que j’ai trouvé sur l’encyclopédie multimédia Hachette. Je l’ai résumé et celui-ci parle de chemins de fer mais surtout de l’évolution des locomotives qui ont permis un progrès énorme dans le développement du transport ferrovaire aux Etats-Unis.
 
La ligne de chemin de fer Baltimore-Boston fut terminée en 1828 mais il faudra attendre 1866 pour que s’établisse la première liaison transcontinentale.
C’est grâce aux locomotives qu’ils ont importé  d’Angleterre que les Etats-Unis ont vu progresser leur transport ferroviaire. En effet, les anglais étaient plus fort sur le plan industriel qu’eux.
 
                             Tout débuta en 1829, les USA se mirent à importer les locomotives anglaises (une centaine de 1829 à 1841).
 
En 1829, la compagnie "Delaware & Hudson Railroad" acquit la "Stourbridge Lion" mais hélas celle-ci étant encore trop lourde, elle risquait d’endommager les rails.
En 1831, la "Camden & Ambroy Railroad "la "John Bull" qui se révèla plus satisfaisante et assura le transport de passagers dans tout le New Jersey.
En 1830, les américains commencèrent à construire leurs propres machines. C’est alors qu’apparait la "Tom Thumb" de Peter Cooper qui avait 1 KW de puissance.
C’était encore un peu lent à l’époque puisqu’une voiture à cheval lancée en plein galop pouvait la dépasser mais le moteur à vapeur plu aux représentants de la "Camden & Ohio Railroad. "
Le jour de Noel de la même année, la "Best Friend of Charleston" qui fut la première locomotive commercialisée aux USA tracta le premier train américain (141 passagers) sur une ligne régulière.
 
           Les machines américaines comportaient 4 roues motrices mais elles n’étaient pas facilement manoeuvrables, c’est alors que John B. Jervis, ingénieur à la "Mohawk & Hudson Railroad" construisit une locomotive "L’Experiment" (1836) de 2 roues motrices et d’un bogie avant orientable qui lui confera une plus grande souplesse dans les virages et augmenta progressiement sa rapidité puis diverses locomotives se succédèrent, c’est une période d’innovation importante ou on fit de grandes découvertes:
 
En 1836: Apparition de la machine à 8 roues "la General" (en comptant le bogie et les 2 essieux moteurs), elle a été inventée par Henry Campbell de la Philadelphia Railroad, elle deviendra la locomotive typique américaine et le restera pendant 1/2 siècle.
 
1839: Joseph Harrison met au point un système d’équilibrage assurant une meilleure répartition du poids sur les essieux puis Isaac Dripps de la "Camden & Ambroy Railroad" inventa le chasse-pierre frontal dont il équipa la "John Bull" et qui pallia certaines déficiences du réseau de chemin de fer américain comme l’absence de barrières protectrices le long des voies.
 
1836: En Pennsylvanie, les locomotives furent munies de sablières car il y avait une invasion de criquets. Le sable permit aux roues d’adhérer sans risquer de glisser sur les criquets puis elles furent équipées aussi d’habitacles (de toile puis de bois) pour protéger les conducteurs des rudes hivers surtout ds les états du Nord puis apparaitra des cloches et des sifflets comme avertisseurs au moment de franchir des croisements.
 
1869: A la veille de la guerre de Sécession jusqu’à 1914, on augmenta la taille et la puissance des locomotives, on modifia le nombre des essieux moteurs.
La compagnie "Baltimore & Ohio" adoptera des engins à 10 roues (4-6-0).
Celle de Lehig Valley augmenta ses performances grâce à l’introduction de locomotives de type (2-8-0 ou 1-4-0 suivant la notation française).
Pour agrandir le foyer, il fallut le déplacer, il était installé à l’origine entre les 2 essieux moteurs arrière, il fut ensuite logé entre des roues de faible diamètre. Cette disposition caractérisa le type "Atlantic" (4-4-2 ou 221 de 1885 qu’allait supplanter la loco "Pacific" (4-6-2 ou 231) adoptée par tous les réseaux.
 
 
Published in: on 29 décembre 2009 at 23 h 23 min  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://celineswesternlife.wordpress.com/2009/12/29/levolution-du-transport-ferroviaire-aux-etats-unis-de-1828-a-1914/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :