le placé travail avec les rênes allemandes western

 
 Hier, j’ai travaillé Katy une jument paint horse qui a grand besoin d’apprendre à ceder dans sa nuque car elle résiste trop dans celle-ci et dans sa bouche:
 
On a donc travaillé en groupe avec deux autres filles qui elles aussi travaillaient avec les rênes allemandes.
En ce qui concerne cet enrênement, il ne faut le fixer qu’au moment du montoir dansla carrière, pas avant car celà pourrait être dangereux. Lorsque j’amène mon cheval dans la carrière, je fixe simplement la partie poulies de chaque côté du mors et je les tiens en guise de rênes.
Ce n’est qu’après, avant de monter que je fixe les autres extrémités crochets de chaque côté de la sangle.
 
J’ai travaillé Katie avec un mors de filet.
 
J’ai fait sa détente au pas tout en la plaçant: faire céder Katie dans sa nuque avec mes mains tout en gardant mes mollets au contact. Quand elle descend sa tête, je relâche.
Ensuite on a longtemps travaillé le jogg et il fallait qu’elle engage ses postérieurs sous elle (qu’elle pousse avec ses postérieurs) tout en continuant à la placer. Nous avons travaillé sur des lignes droites et des cercles puis d’autres figures comme la serpentine que j’aime faire puisqu’il s’agit de courbes.
 
Nous avons ensuite fait des transitions du jogg au pas à l’aide des rênes directes (ramener lentement les mains vers ses pectoraux en gardant les rênes parrallèlement à l’encolure du cheval): Katie devait rester placée (le chanfrein à la verticale) et si les chevaux ne restaient pas placés au moment de la transition au pas, il fallait alors jouer dans ses mains pour l’obtenir. Parfois,en plus du reste, pousser dans ses talons aide à faire la transition avec des chevaux "sur l’oeil" un peu nerveux.
 
Puis du pas, on passait au jogg en les maintenant toujours placés en donnant une impulsion de manière à ce que le cheval fasse cette transition en poussant bien avec ses postérieurs.
 
On est repassées au pas rênes longues puis à main gauche, sur la piste, on a pris le galop et bien que j’avais bien utilisé mes aides, Katy ne cédait pas dans sa bouche et accélérait.
 
Le moniteur m’a dit que le problème avec l’utilisation des rênes allemandes pour le placé, c’est qu’on a tendance à trop se servir des mains et à ne pas assez pousser le cheval avec ses jambes. Du coup les aides ne s’accordent pas correctement. En effet il faut ajuster le poids que l’on met dans ses mains à celui qu’on met dans ses jambes.
 
Les barres au sol:
 
On a ensuite travaillé avec trois barres au sol les allongées dans la largeur et séparées les unes des autres. On est passés au pas (légèrement avancer ses épaules et se lever à peine de la selle puis au jogg: s’asseoir et rester droit en prenant un jogg plus rapide.
 
Le tout pour le travail des barres au sol est d’observer quel est le pied d’appel du cheval qui va se placer devant la barre. Il faut aussi bien regarder devant soi et viser le milieu de la barre (comme en cso). Le cheval ne doit pas venir frapper les barres avec ses sabots sinon on perd des points en concours (trail).
 
 On a mis en place ce qu’on avait appris dans la première partie. (transitions).
 
Published in: on 4 juillet 2010 at 19 h 34 min  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://celineswesternlife.wordpress.com/2010/07/04/le-place-travail-avec-les-renes-allemandes-western/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :