les chevaux et nous

 
Pensée du soir:)
 
 Je pense que les chevaux sont très sensibles à nos émotions. J’ai constaté ça à plusieurs reprises.
En effet, dès que je suis stressée, le cheval le ressent et devient lui aussi dans le même état: par exemple en selle si je le suis: il va fouetter de la queue, se raidir, essayer de détourner son attention sur un objet en dehors de la carrière (trouver une exuse pour mettre son attention sur autre chose), aussi, il est moins à l’écoute des informations que je lui demande car mon corps étant plus raide et mes mouvements moins fluides, celà risque de brouiller notre communication. Ca c’est quand je suis stressée aux extrêmes.
 
Maintenant si je suis un peu tendue, bon, il va coopérer pas de soucis mais ce sera toujours un peu compliqué pour obtenir un cheval détendu lui aussi.
 
Par contre, lorsque je suis relax, le cheval fait de même, il va être plus à l’écoute et plus motivé pour intéragir avec moi.
Si je suis 100% relax alors là c’est un vrai plaisir pour lui et pour moi.
 
J’en reviens à dire que pour bien être en harmonie avec le cheval qu’on monte, il faut toujours être le plus détendu possible, éviter de se contracter (se contracter perturbe l’équilibre qu’on a en selle donc brouille la communication un peu: celà varie selon la sensibilité des chevaux).
Et si le cheval est tendu, on doit rester détendu et il en fera de même.
 
Je pense que les émotions que ressent le cavalier sont perméables au cheval, que celui-ci est le miroir de son cavalier.
Prenons comme exemple un cavalier très à l’aise en selle et très détendu, le cheval forme un beau couple avec lui.
 
La peur:
 
Il arrive qu’on ait peur en selle, celà peut arriver mais on doit rester zen et contrôler cette peur pour bien monter, retrouver ainsi toute sa concentration. Respirer, penser à quelque chose d’agréable, détendre tout son corps et c’est reparti dans le bon sens:)
 
La tristesse:
 
Quand je suis triste, celà n’a pas d’intéraction négative avec le cheval car je ne dégage ni de la colère, ni du stress. Juste du froid.
Le cheval ressent cette émotion là aussi je pense et parfois même compatit dans le sens ou il comprend cet état puisqu’il le vit quand il est enfermé au box ou quand il voit les brins d’herbe se pointant à l’extérieur du paddock et qu’il voudrait mais ne peut pas la manger.
 
La joie:
 
Ca c’est fort stimulant et agréable. En général un cavalier heureux c’est un cavalier détendu donc plus léger en selle. Il dégage de l’énergie positive et pilote bien son cheval. Les chevaux semblent très friands de ça.
 
La paresse:
 
"Ou là là si tu ne te bouge pas les fesses" dirait un cheval, "c’est moi qui te prendras le dessus" Oui en effet si on ne fait rien en selle, qu’on ne demande rien au cheval alors il le fera à notre place. Gare, il faut rester concentré et garder le contrôle de son cheval.
 
La fatigue:
 
Risque de déconcentration, rien de grave, seulement si le cheval sent qu’on est fatigué donc qu’on est moins réactif, il se chargera de vous remettre à votre place pour vous dire "allez, c’est qui le dominant toi ou moi? Ou sont tes ordres? Je fais quoi moi, qui c’est le pilote toi ou moi?" Et là il va me poser la question en tentant de me prendre le contrôle. Pas de soucis, c’est moi qui reste le chef et je lui fais comprendre que oui c’est bien moi et non lui. C’est moi qui lui donne les directives (d’ou l’intérêt d’avoir une bonne communication avec lui donc une bonne pratique équestre (c’est ce qu’on apprend tous les jours en équitation) mais par rapport au fait d’avoir une bonne communication je reviendrai là-dessus dans un nouveau chapitre car j’en ai pas mal à écrire là-dessus. Fatigue légère pas grave, mais ne pas se laisser prendre le dessus.
Fatigue débordante: oh c’est dur de prendre le contrôle, restons concentré au max mais trop fatigué on est moins concentré. Méfiance, être encore plus présent. Ne pas s’endormir chef! lol!
 
Malade:
 
Pas grave, ça arrive de monter en étant malade, mais mieux vaut rester au chaud chez soi si on a 40 de fièvre: troubles de la vision.
 
Voilà c’était ma pensée du soir. Bon allez au dodo, demain trail de nouveau et je suis curieuse de voir ce qu’on va apprendre car il y a un truc nouveau dans le parcours que j’ai monté avec le moniteur cette après-midi, c’est un grand penthagone étrange, il parait qu’il y a plein de possibilités de figures à faire dedans, je vais me coucher tôt je crois ce soir. lol! Si ça se trouve on va faire 36000 figures dedans.
First (quarter horse noir) je compte sur toi demain lol!
 
Bonne nuit à tous
 
Hiiiiiii!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
 
Advertisements
Published in: on 12 novembre 2010 at 21 h 09 min  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://celineswesternlife.wordpress.com/2010/11/12/les-chevaux-et-nous/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :