Pour maintenir de bonnes trajectoires

A cheval, il est important d’avoir les jambes qui encadrent toujours son cheval, les mollets proches de lui. Si on ne fait pas ça, on risque d’avoir des pertes de trajectoires, des zig zags par exemple et on sera alors obligé de passer son temps à redresser son cheval dans la bonne direction. Il faut être décontracté dans son assiette et garder des mains fixes (ne pas les bouger sans arrêt ou donner des grands coups pour tourner par exemple = tout se fait en douceur et dans l’anticipation, je dois déja observer ma trajectoire plutot que de le faire au dernier moment. Celà évite « les grands coup de volant qu’on donne avec ses rênes). Et c’est aussi bien vrai à une main qu’à 2. Il faut garder ses jambes pas trop en canard mais droites posées naturellement sur le cheval et pas trop reculées non plus, les conserver dans le bon alignement coudes, genous, talons = forme une ligne droite.

Il est important aussi de rester assis droit dans sa selle, se déporter trop à droite ou à gauche déséquilibre le cheval. Et même une légère déportation peut jouer sur son déplacement sur des chevaux très sensible à ça. Bref le cavalier doit être décontracté dans ses mouvements et son assiette mais toujours garder son cheval dans l’impulsion, la volonté d’avancer à ne pas confondre avec la vitesse.

En équitation western,  on recherche des allures décontractées et maîtrisées. Ainsi le pas, le jogg et le galop ne doivent pas être brutaux mais souples avec du contrôle tout en laissant la bouche du cheval souple, avoir des mains qui ne touchent pas au mors de manière générale sauf pour les rênes directes (rassembler, ralentir, s’arrêter, reculer, faire des allure descendantes). On doit obtenir de bonnes allures tout en épousant les figures avec son cheval (cercles, 8, lignes droites etc…) Et c’est souvent quand on se déconcentre ou qu’on n’est pas assez attentif soit à ce que dit le moniteur ou ce que fait notre cheval voir les 2 que c’est là bing qu’il y a des trucs qui peuvent se passer car le cheval sent quand le cavalier se déconcentre, ça se sent dans la manière dont il conduit le cheval.

Pour rassembler ou placer mon cheval, je vais davantage pousser avec jambes pour accompagner mes rênes directes mais si je n’encadre plus mon cheval par manque d’inatention, c’est là qu’il peut perdre sa trajectoire.

Pour faire une ligne droite, je fixe un repère loin devant moi: un piquet de la carrière par exemple, ce qui va me permettre de me diriger droit et de pouvoir contrôler si mon cheval avance toujours droit aussi. je garde aussi mes jambes contre lui et des mains fixes. C’est mon regard qui va guider la trajectoire et c’est pareil en voiture ou à vélo, on regarde à l’avance la trajectoire à aborder. Bref le regard nous guide.

A savoir: naturellement, à l’état sauvage, le cheval ne fait pas des trajectoires droites d’instinct, il aura plutot tendance à se déporter sur ses épaules vers l’intérieur dans son pré par exemple ou à faire des lignes courbes. On comprend donc l’importance que le cavalier a de devoir toujours encadrer son cheval avec ses jambes lors de la conduite de celui-ci.

Céline

Published in: on 15 janvier 2011 at 20 h 54 min  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://celineswesternlife.wordpress.com/2011/01/15/pour-maintenir-de-bonnes-trajectoires/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :