« In the Shadow of Jesse James » écrit par Stella Frances James

Ce livre sur Jesse James et sa famille a été écrit par Stella Frances James la femme de Jesse Edwards James qui était le fils de ce célèbre hors-la-loi. Contrairement à beaucoup de livres écrits sur lui, dans celui-ci, Stella n’a pas eu pour but de démontrer ses côtés héroiques de hors-la-loi mais plutôt de nous donner une version de l’homme qu’elle connaissait en tant que membre de sa famille. Elle raconte ici la vérité cette famille.

Personnellement, j’ai beaucoup aimé ce livre car celà permet de découvrir une face cachée que l’on ne connaît pas de ces gens là.

En effet, beaucoup de livres relatent surtout les attaques et les vols que les frères James ont commis mais beaucoup manquent d’aperçu sur ce qu’il se passait dans leur vie de tous les jours. Je veux dire par là que c’est enrichissant de mieux faire connaissance à travers ces pages avec les membres de cette famille (ce qu’ils ont vécu, leur histoire, leurs sentiments etc…).

On sort du point de vue du lecteur pour rentrer dans le point de vue des personnages, ce sont eux qui parlent dans ce livre et non plus le regard extérieur historique. C’est ça qui est intéressant je trouve.

Ce livre est aussi la continuité de l’histoire de Jesse James.

En effet, dans l’histoire, après la mort de Jesse James en 1882 et après la mort de Frank James en 1915, on n’a pas d’écrits et là Stella nous explique ce qu’il se passe après cette dure période, on apprend aussi pas mal de choses sur Jesse Edwards James le fils de Jesse.

Je vous le conseille. Il est très instructif.

Céline

Advertisements
Published in: on 1 mars 2011 at 20 h 44 min  Comments (1)  

The URI to TrackBack this entry is: https://celineswesternlife.wordpress.com/2011/03/01/in-the-shadow-of-jesse-james-ecrit-par-stella-frances-james/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. Face à un livre comme celui-là, le seul mot qui me vient à l’esprit c’est: prudence. Afin de conserver une certaine objectivité je pense qu’on doit toujours demeuré prudent face aux autobiographies et autres volumes rédigés par des proches du sujet concerné. Il suffit de penser aux récits écris par Cole Younger, John Wesley Hardin, Emmett Dalton et tout les autres, incluant même, contemporainement, le livre de Jacques Mesrine (L’Instinct de mort, 1977). N’oublions surtout pas que ces livres ont été rédigé par des criminels ou leurs proches, et on sait, dès le départ, quelle crédibilité on peut accorder aux criminels, eux qui ont établis leur carrière sur le mensonge.

    Dans le cas de Mme Stella James, je me demande bien ce qu’elle peut apporter de plus à une légende déjà bien grasse d’anecdotes, si ce n’est que de collectionner les rumeurs et autres contes familiaux. Car, n’oublions pas qu’elle était la femme de Jesse Jr, qui n’était âgé que de 7 ans lorsque son père fut tué en 1882. En fait, Jesse Jr ignorait qui était véritablement son père lorsque celui-ci vivait. Donc, l’épouse de Jesse Jr, que savait-elle véritablement à propos du célèbre hors-la-loi?

    Si on souhaite véritablement servir l’Histoire, il faudrait sans doute accorder plus d’importance à un ouvrage comme « Frank and Jesse James, the history behind the legend » de Ted P. Yeatman, 2000, qui est le fruit de plus de 25 ans de recherches.

    Eric Veillette


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :