Comment est fabriqué le célèbre chapeau de cow-boy « Stetson »

Voici une vidéo qui nous montre le travail que c’est que de fabriquer ces si beaux chapeaux de cow-boys. C’est aussi un site où on peut  commander le célèbre chapeau mythique de l’ouest américain.

http://www.stetsonhat.com/video.php

Publicités
Published in: on 25 février 2012 at 14 h 14 min  Laisser un commentaire  
Tags:

Jesse James et Cadwell Chiles

Source de l’image: http://canteymyerscollection.com/index.php?action=gallery;sa=view&id=64

Voici une photo que je suppose vraie de Jesse Woodson James et de Cadwell Chiles. (Il y a tellement de photos de ce célèbre hors-la- loi qui existent à ce jour sur internet et partout, qu’il devient difficile de distinguer les vraies des fausses, à moins d’avoir recours à un archiviste sur l’Ouest américain où à un photographe professionnel).

Cette photo représentant Jesse W. James (à droite) et Cadwell « Colly » Chiles (à gauche) fut prise par E.A Baldwin  durant le printemps 1867 près de Lexington dans le Missouri. A cette période, Jesse venait d’avoir eu une très violente blessure par balle dans la poitrine. Il tomba très malade et du rentrer en Californie se reposer. Il perdit beaucoup de poids suite à cet accident et comme on le voit sur cette photo, il est devenu mince alors qu’avant il était bien plus enrobé.

Céline Gentot

Published in: on 23 février 2012 at 16 h 29 min  Laisser un commentaire  
Tags:

Le Pony Express

Le Pony Express est apparu pour cette raison:

« Avec la fin de la guerre contre le Mexique en 1848, les américains récupèrent tout le Sud Ouest des Etats-Unis mais les communications restent difficiles: le courrier est envoyé par bateau et doit contourner le Cap Horn pour arriver à San Francisco. Le coût excessif de ce transport mécontente  la population du nouvel état qui multiplie les pétitions pour exiger l’ouverture d’une liaison terrestre à bas prix. En 1859, le Congrès décide de confier un service postal transcontinental à John Butterfield, qui organise un service de transport de diligences. Il faut alors un peu moins de vingt-cinq jours pour atteindre la Californie. Si le coût a diminué, le temps de livraison reste encore  bien long.

Mais dès l’année suivante, William Russell crée avec quelques associés le Pony Express. Russel s’engage à acheminer le courrier en dix jours entre Saint Joseph au Missouri et San Francisco. Les 3145 kilomètres du trajet sont fractionnés en cent quatre-vingt-dix étapes ponctuées par autant de de postes. Chacun d’eux héberge des chevaux et des cavaliers frais, prêts à prendre le relais. Les postiers doivent être de poids légers et se montrer courageux, car ils ne porteront pas d’arme pour alléger au maximum la charge de leur monture.

En cas de mauvaise rencontre, ils ne peuvent compter que sur leur célérité pour s’échapper. Lettres, télégrammes et journaux sont rassemblés dans la « Mochila », un sac de cuir avec 4 poches placé sur la selle qui pèse environ 9 kilos. »

Extrait de « La vie des Pionniers au temps de la conquête de l’ouest » des éditions Larousse p 100

 

Published in: on 19 février 2012 at 18 h 15 min  Laisser un commentaire  
Tags: