musique que Jesse Woodson James chantait avec ses camarades

Jesse Woodson James, un des plus célèbres bandits américain du XIXème siècle dont j’ai parlé plusieurs fois dans mon blog aimait chanter cette musique vers la fin de la guerre de Sécession américaine. William T. Anderson, son chef surnommé « Bloody Bill » la chantait aussi avec lui, elle s’appelle « The Call of Quantrill » que je traduirais par « l’appel de Quantrill ». Quantrill était le chef des guérilleros du Missouri. Lorsque Jesse chantait cette chanson, il y mettait tout son coeur paraît-il.

Oui il faut savoir qu’avant d’être un hors-la-loi Jesse James a été un soldat sudiste mais il n’était pas rangé du côté des troupes régulières, il faisait partie d’un groupe d’hommes indépendants qui se sont vengés des atrocités que les nordistes leur ont fait subir.

Voici les paroles de « The Call of Quantrill »:

Up! comrades, up! The moon´s in the west, and the hounds of old Pennock will find out our nest.
We must be gone ere the dawning of day; the Quantrill they seek shall be far, far away.
Their toils after us shall ever be vain. Let them scout through the brush and scour the plain;
We´ll pass through their midst in the dead of the night. We are lions in combat and eagles in flight.
Chorus: Rouse, my brave boys, up, up and away; press hard on the foe ere the dawning of day;
Look well to your steeds so gallant in chase. May they never give o´er till they win in the race.
When old Pennock is weary and the chase given o´er, we´ll pass through their midst and bathe in their gore.
We´ll come as a thunderbolt comes from the cloud; we´ll smite the oppressor and humble the proud.
Few shall escape us and few shall be spared, for keen is our saber, in vengeance ´tis bared;
For none are so strong, so mighty in fight, as the the warrior who battles for our Southern right.
Chorus
Though the bush is our home, the green sod our bed, our drink from the river, and roots for our bread,
We pine not for more; we bow not the head, for freedom is ever within the green wood.
Tyrants shan´t conquer and fetters shan´t bind, for true are our rifles; our steeds like the wind.
We´ll sheathe not the sword; we´ll draw not the rein, till Pennock is banished from valley and plain.
Chorus

pour écouter cette chanson et d’autres de l’époque de Jesse James, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous. Dans celui-ci, à la fin de la page, vous trouverez une flèche verte pour écouter des chansons de cette époque; celle des guérilleros du capitaine Quantrill, les rebelles:

http://www.quantrillsguerrillas.com/en/

Bonne écoute:)

Céline

 

Published in: on 3 mars 2013 at 20 h 45 min  Laisser un commentaire  

The URI to TrackBack this entry is: https://celineswesternlife.wordpress.com/2013/03/03/musique-que-jesse-woodson-james-chantait-avec-ses-camarades/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :